Iran Manif - Une série de cyber-attaques ayant frappé à plusieurs reprises les principaux sites bancaires américains hors ligne ces neuf derniers mois avaient été plus puissantes qu’elles n’y paraissaient, ont estimé les responsables gouvernementaux et experts en sécurité au dans un sommet sur la cybersécurité le 17 mai aux USA, selon une dépêche de Reuters.

Les membres des commissions du renseignement du Congrès ont déclaré que les attaques ont été chapeautées par l'Iran qui montrait sa capacité croissante dans le cyberespace. Les banques américaines, les fournisseurs de services Internet et les sociétés de sécurité « ont eu du mal à suivre avec les récentes attaques DDoS qui avaient la sophistication et le niveau de ressources qu’une entité Etat-nation comme l'Iran peut leur consacrer », a dit le président de la commission du renseignement de la Chambre des représentants américaine.

Lire la suite...

Iran Manif  - Pour avoir accompagné son protégé au dépôt des candidatures à la présidentielle en Iran, Ahmadinejad, président du régime iranien est  passible de 74 coups de fouet et de six mois de prison. C’est ce que fulmine le quotidien officiel Entekhab le 13 mai. 

En effet Ahmadinejad a enfreint la loi. Dans le film qui le montre aux côtés de Macha’i, on le voit lui murmurer : « Si on te demande pourquoi je suis avec toi, dis que j’ai pris un congé. »

Cette infraction dans la loi électorale pourrait lui coûter quelque 74 coups de fouet bien senti et 6 mois de prison. On se prend à rêver...

Lire la suite...

Iran Manif – Un record absolu de 686 candidats se présentent à la présidentielle en Iran. Un mélange en tout genre qui devra passer par le super filtre du conseil des gardiens qui, plus fort que l’huile de ricin, va en éliminer 99% pour n’en garder que 3 ou 4.

On retiendra dans cette mêlée, une trentaine de femmes, bien que la constitution ne prévoie qu’un « homme religieux » à ce poste. Le plus jeune candidat a 19 ans et le plus vieux 87 ans.

A l’un des candidats qui venait de déposer sa candidature, un journaliste demande : « vous faites quoi dans la vie ?
- Je suis médecin généraliste.
- Pourquoi vous présentez-vous, vous sentez-vous capable de diriger le pays ?
- Non pas du tout. Je suis là pour profiter de foule de journalistes et me faire connaitre.

Lire la suite...

AFP, 16 mai - Deux diplomates iraniens, soupçonnés d'"espionnage" par les services de renseignement bosniens, ont été déclarés persona non grata et expulsé de Bosnie, en raison notamment de leurs contacts avec un leader local des musulmans radicaux, a-t-on appris jeudi de source officielle.

"Les diplomates iraniens, Hamzeh Doolab Ahmad et Jadidi Sohrab, qui ont été déclarés persona non grata à la demande du ministère de la Sécurité, ont quitté le territoire de la Bosnie-Herzégovine", indique le ministère bosnien de la Sécurité dans un communiqué.

"En leur qualité de membres du personnel diplomatique, Hamzeh Doolab Ahmad et Jadidi Sohrab, se sont servis de leur statut diplomatique pour mener des activités incompatibles avec leur fonction diplomatique et avec la Convention de Vienne qui régit les relations diplomatiques", selon la même source.

Lire la suite...

AFP, 13 mai - Un Iranien et son complice présumé nigérian ont été condamnés lundi par un juge nigérian à cinq ans de prison pour avoir importé illégalement des armes en 2010.

"Je les reconnais coupables", a déclaré le juge Okechukwu Okeke de la Haute Cour fédérale nigériane.

L'Iranien, membre présumé des Gardiens de la révolution, était accusé d'avoir illégalement importé 13 conteneurs remplis d'armes d'Iran au Nigeria en 2010.

Lire la suite...

Provoquer des conflits politiques durant la campagne électorale relève de la trahison

Par Muriel Turner, membre de la Chambre des Lords britannique

The Independent (GB), 9 mai - La situation des mollahs en Iran ainsi que de leur chef Ali Khamenei n'a jamais été aussi sombre. Face à un mécontentement grandissant dans le pays et un soutien décroissant à l'étranger, Khamenei est aux abois pour prolonger l'existence du régime dont beaucoup pensent qu’il est en train de s'effondrer.

Dans la campagne électorale, dans quelques semaines, Khamenei et ses troupes craignant une répétition des manifestations de 2009, réduisent au silence toute opposition, et poussent jusqu'à taxer les provocations aux querelles politiques de trahison.

Lire la suite...

Iran Manif – Le chef de l’armée de terre des mollahs a annoncé le déploiement de nombreuses unités aux frontières de l’Iran, annonce une dépêche de l’agence officielle Fars le 9 mai. « Nous sommes tout à fait prêts à assurer la sécurité durant le scrutin » de juin, a-t-il tenu à souligner pour se convaincre.

« Il est normal que l’une des mesures essentielles de l’armée soit de renforcer la sécurité aux frontières », a-t-il expliqué, comme s’il redoutait une fuite massive des électeurs, ou un déferlement du printemps de la liberté jusqu’en Iran.

AFP, 6 mai - Deux ressortissants iraniens jugés à Nairobi pour possession d'explosif en vue de commettre des attentats au Kenya ont été condamnés lundi à la prison à vie, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les deux Iraniens, Ahmed Mohammed, 50 ans, et Sayed Mansour, 51 ans, avaient été arrêtés en juin 2012 et leur interrogatoire avait conduit la police à 15 kg de RDX, un puissant explosif militaire, cachés dans un golf de Mombasa, deuxième ville du pays et important centre touristique sur la côte de l'océan Indien, selon l'accusation.

Le tribunal les a condamnés chacun à la perpétuité pour "acte destiné à causer de graves blessures", à 10 ans pour "possession d'explosifs" et 15 ans pour "préparation d'un acte criminel", précisant que les peines seraient confondues.

"Je frémis en imaginant l'étendue des dégâts qu'il aurait pu nous être donné de voir", a déclaré le juge Kiarie Waweru Kiarie en rendant le verdict dans la capitale kényane Nairobi.

Lire la suite...

Iran Manif – Des hélicoptères des gardiens de la révolution iraniens en Irak survolant les manifestants dans la ville irakienne de Ramadi, épaulent les forces irakiennes à menacer les protestataires anti-Maliki.

Les commandants des pasdarans impliqués dans les survols sont postés au quartier général opérationnel des forces irakiennes près de la ville, a révélé une source militaire irakienne dans la province d'al-Anbar, selon un reportage de la chaine irakienne al-Rafeddin le 30 avril.

Les médias irakiens avaient également rapporté que les pasdarans étaient impliqués dans le massacre de dizaines de manifestants pacifiques de la ville de Howeija, il y a une semaine.

Les manifestants irakiens ont accusé leur gouvernement de s’associer avec l'Iran après la rencontre du ministre du renseignement des mollahs Heydar Moleshi, avec le Conseiller irakien à la sécurité nationale, Faleh Fayyaz, à Bagdad, le 1er avril.

Lire la suite...

AFP, 2 mai - La justice kényane a reconnu jeudi deux Iraniens coupables de possession d'explosifs destinés à un attentat dans la ville côtière de Mombasa (est).

La Cour entendra la défense lundi et prononcera ce même jour les peines auxquelles elle condamne les deux accusés qui risquent jusqu'à 15 ans de prison.

Les deux hommes, Ahmed Mohammed et Sayed Mansour, avaient été arrêtés en juin 2012 et inculpés de possession de 15 kg de RDX, un puissant explosif militaire, retrouvés sur leurs indications, selon l'accusation.

Lire la suite...

IRAN 
NOVEMBRE 2019

 3 exécutions

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions; Octobre: 23 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE