Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Berlin, le 15 décembre (EFE) - Des représentants de la communauté iranienne à Berlin et dans cinquante autres villes du monde manifestent aujourd'hui en solidarité avec les manifestations civiles qui ont lieu en Iran depuis un an et pour exiger une politique plus ferme avec le régime iranien.

Dans des déclarations à EFE, le porte-parole allemand du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), Javad Dabiran, a résumé les trois principales revendications des manifestants, dont celle de faire agir le Conseil de sécurité de l'ONU face aux "crimes contre l'humanité que continue de commettre le régime iranien".

Les manifestants demandent également que le ministère iranien du Renseignement soit inscrit sur la liste des organisations terroristes de l'Union européenne et des États-Unis et que les canaux de financement du régime iranien et des Gardiens de la révolution soient gelés.

"Comme nous le disons, il est temps d'adopter une ligne de conduite plus ferme, une politique plus dure, contre le régime iranien ", a-t-il ajouté.

La manifestation de Berlin devrait rassembler quelque 500 citoyens germano-iraniens, et plus d'un millier dans toute l'Allemagne, si l'on additionne les manifestations qui auront également lieu à Cologne, Francfort et Stuttgart.

La raison de ces manifestations qui auront lieu dans le monde entier et dans des villes séparées les unes des autres pendant 19 heures, y compris Washington, Sydney, Londres et Paris, est le premier anniversaire des manifestations civiles en Iran et la récente célébration de la Journée des droits humains.

L'objectif est de faire preuve de solidarité avec les manifestations civiles en Iran et de mettre en garde contre " la menace terroriste croissante du régime iranien ", a déclaré M. Dabiran.